mercredi, septembre 12, 2007

Amour - deux acrostiches

A l’heure de crépuscule j’ai aperçu un
Mirage – mon Dieu grec, beau, intelligent, sensible, idéal,
Oh là là ! Quelle surprise ! Quel bonheur !
« Où étais-tu toute ma vie, mon petit chou ? » SPLASH !!!
Réalité est intervenue, je me suis trouvée tombée dans l’eau !

A l’aube je rêvais,
Mirage – c’était mon Dieu grec,
Oh mon Dieu ! Qu’il est beau…
« Ulysse n’est rien devant toi chéri »
CRACK…
Revenant à réalité, je me suis réveillé…au sol !

4 commentaires:

Vaish a dit…

Bravo! Bravo! :)

Anonyme a dit…

Est-ce que tu as écrit ce poème? Si oui, j'ai seulement un mot pour toi. SUPER!!!

Jo

Anonyme a dit…

J'ai pensé que c'est un poème!!! Sans la caféine, ma tête ne marche bien. Je boirai du café tout de suite ;-)

Jo

Plain Jane a dit…

Vaish - Merci :-)

Jo - Bon, deux choses - 1) pourquoi tu laisse des commentaires comme Anonyme?
2) Si si ce sont des poèmes - les acrostiches sont des poèmes faits en prenant les lettres d'un mot comme la premier alphabet pour chaque ligne...dans ce cas A-M-O-U-R...si on n'arrive pas a utiliser l'alphabet, on pourrais aussi utiliser le son...